ACCUEIL

REUNION D’INFORMATION 

VENDREDI 24 SEPTEMBRE 2021, à 18H30

32 rue Boissonade 75014

en présence de Carine PETIT

Maire du 14 e arr.

(Passe-sanitaire et masque obligatoires)
– Etat d’avancement du projet,
– Actions engagées par l’Association
– Echanges avec Carine PETIT, Maire du 14e arr.


VENEZ NOMBREUX


Paris, le 15 septembre 2021
 
Madame, Monsieur,
Chers amis,
 
Dans le prolongement de la Tribune publiée par “Le Figaro” du 3 septembre et du manifeste signé par plus de 40 artistes, journalistes, écrivains, intellectuels, notre association a décidé de lancer une pétition de façon à appuyer la demande de révision du projet Saint-Vincent-de-Paul.
 
Vous pouvez en prendre connaissance et la signer à l’aide du lien suivant : https://chng.it/mjLCC67rdr
Nous vous invitons, bien entendu, à diffuser cette pétition autour de vous afin de recueillir le maximum de signataires convaincus de la nécessité d’amender ce projet..
 
Nous vous remercions par avance de votre soutien.
 
Bien cordialement,
Le Conseil d’Administration

 

AssoQSVP œuvre, depuis 2013, pour la réalisation d’un véritable écoquartier à l’urbanisme respectueux de l’environnement sur le site de l’ex-hôpital Saint-Vincent-de-Paul à Paris 14e.

436 membres ont adhéré à notre association depuis sa création.

REJOIGNEZ-NOUS, AIDEZ-NOUS …

ADHÉREZ POUR FAIRE ÉVOLUER CE PROJET

Favorables à la réalisation d’un véritable “éco-quartier”, nous demandons un urbanisme équilibré, harmonieux, dont la densité et la mixité sociale demeurent raisonnables et proportionnées.

Une opération de cette importance aurait dû faire l’objet d’un « appel à projet » destiné à mettre en concurrence plusieurs équipes d’urbanistes et architectes.

Le projet proposé par la Ville de Paris n’est pas satisfaisant :

Projet Ville de Paris Anjoyi/BeltrandoProjet Ville de Paris Anjoyi/Beltrando

NOS PRINCIPALES CRITIQUES A L’ÉGARD DU PROJET :

Une densité excessive : 600 logements (soit environ 1800 habitants), une école, des bureaux, des activités : au total 60 000 m2 de plancher.
Conséquence : de nombreux bâtiments trop élevés.

Un quartier enclavé : Un quartier uniquement accessible par les entrées de l’ex-hôpital Saint-Vincent-de-Paul, aggravant ainsi les risques d’incivilités.

Une mixité sociale mal comprise : 70% de logements sociaux ou sociaux intermédiaires (420/600), concentrés en cœur d’îlot,

Trop peu d’espaces verts : Seulement 4 000 m2 d’espaces publics paysagers sur 34000 m2 de terrain, à l’opposé de l’image « d’éco-quartier » que la Ville de Paris tente de lui donner.

> Une analyse critique et détaillée du projet


AssoQSVP dénonce l’ABSENCE TOTALE D’UNE RÉELLE CONCERTATION :

Refus systématique de la Ville de Paris d’aborder les aspects fondamentaux du projet qu’elle dénomme « invariants » !


QUE FAIT « AssoQSVP » POUR FAIRE ÉVOLUER LE PROJET ?

L’engagement de procédures judiciaires :

  • Un « recours gracieux » : février 2017
  • Un « recours contentieux » : juin 2017
  • Appel de la décision de 1ère instance (janvier 2019)

En savoir plus sur ces procédures

La réalisation d’une « Hypothèse alternative » :

Afin de montrer qu’il existe des approches plus pertinentes pour aménager ce site, même en intégrant les paramètres de densité que nous contestons.

> En savoir plus sur l’hypothèse alternative