Le Figaro : Les réaménagements d’Anne Hidalgo, un désastre esthétique et écologique

Les engagements écologistes de la mairie de Paris peinent à dissimuler la réalité d’une politique désastreuse qui prépare la ville à de grosses difficultés pour les années où les canicules se succéderont de plus en plus fréquemment.

 

Article du Figaro publié le 07/07/2022

TRIBUNE – La municipalité parisienne ne se contente pas d’enlaidir gravement la capitale. Sur des questions cruciales, ses choix entraînent des résultats opposés aux objectifs qu’elle affiche en matière d’environnement, argumentent les architectes Tangui Le Dantec et Dominique Dupré-Henry.


Tangui Le Dantec et Dominique Dupré-Henry sont les cofondateurs d’Aux arbres citoyens!, association pour la sauvegarde des arbres détruits ou menacés par les travaux d’Anne Hidalgo.


Les récents épisodes de canicule nous ont montré la totale inadaptation de Paris face au réchauffement climatique. Les solutions proposées par la ville – pistes cyclables, aménagement de cours d’école en cours «oasis», installation d’ombrières et de brumisateurs… – n’ont en réalité que peu d’efficacité. Et de nombreux réaménagements qu’elle réalise aggravent même fortement la situation.

L’aménagement de pistes cyclables, dont Anne Hidalgo a fait une priorité absolue, est certes positif, mais doit être relativisé: 80 % des déplacements à Paris se font en transport en commun et à pied. La priorité serait donc de penser d’abord en fonction du plus grand nombre et de faire en sorte que les parcours des piétons ne s’apparentent plus à des parcours du combattant, comme aujourd’hui (…)

Retrouvez l’intégralité de l’article du Figaro ci-dessous :