Intervention en Conseil d’arrondissement du 28 nov. 2016 – Ferons-nous des recours ?

L’association a indiqué que s’il n’y avait pas de réponses positives à certaines de ses demandes elle déposerait un ou des RECOURS. Découvrez notre intervention, les vœux, les réponses du député CHERKI & de la maire PETIT

 

Cliquez sur ce lien pour imprimer le > texte de l’intervention à parcourir ci-dessous

16-11-28-intervention-ca

.
.
.
.

Pour illustrer le propos du méchant et du gentil “flic”, > découvrez le vœu récent (voté au Conseil de Paris le 8 novembre 2016) auquel il est fait référence dans notre intervention: Il y est demandé que les logements sociaux créés dans l’éco-quartier Saint-Vincent de Paul soient exclusivement composés de PLUS (*) et PLAI (*), et comprennent une proportion de 15% de super PLAI.

Et > souvenez-vous d’un autre vœu, de même nature, qui avait été adopté il y a 1 an, le 18 novembre 2015:  Il demandait que la Ville … privilégie les catégories de financement PLAI et PLUS pour les futurs logements sociaux

Durcissement des positions à l’hôtel de Ville. Mais, aussi, des propos plus “ouverts” à la mairie du 14ème. Qui faut-il écouter et croire ?

Notez en effet:
1/ Que la majorité municipale du 14ème a adopté un vœu qui insiste sur la nécessité pour l’aménageur de poursuivre la concertation
2/ Qu’en “réponse” à notre intervention:
– Le député Pascal CHERKI a indiqué qu’il fallait intégrer le plus de logements possible de fonctionnaires dans les logements sociaux,
La maire Carine PETIT  a indiqué qu’il faudrait prioritairement des fonctionnaires, agents hospitaliers, des familles dans les logements sociaux.

.

(*) Lexique logement social (source principale: Direction régionale et interdépartemental de l’hébergement et du logement de la Préfecture d’Ile de France):
– Les Super PLAI: Des logements spécifiques pour les plus fragiles avec des niveaux de loyers minorés pour répondre aux besoins des ménages les plus fragiles pour lesquels le parc locatif social neuf n’est pas accessible.
– Les PLAI (Prêt locatif aidé d’intégration) sont destinés aux personnes ou ménages cumulant difficultés économqiues et sociales et qui se trouvent exclus des filières claissiques d’attribution de logement. Les ressources des locataires sont inférieures de 55 à 60% au plafond de ressources exigé à l’entrée dans un logement PLUS.
– Les PLUS (Prêt locatif à usage social) sont les logements sociaux classiques
– Les PLS (Prêt locatif social) : ces logements dit intermédiaire ne sont pas à proprement parler des logements sociaux